Réunion de clôture du 14 décembre : quels enseignements tirer du débat ?

Publié par CPDP - CPDP le 30 novembre 2009

Depuis l’ouverture du débat le 4 septembre, la CPDP s’est attachée à publier les éléments qu’elle retenait de chaque réunion publique. La réunion de clôture, organisée le lundi 14 décembre au Cinéma Quai d’Ivry à 20h, en fera le bilan : elle tirera les principaux enseignements du débat.
 
Et vous, que retenez-vous du débat ? Quelles sont pour vous les prises de position et propositions clés ? Accompagnez la CPDP dans cet exercice de synthèse en laissant vos commentaires sur cet article.
 

Lieu de la réunion: Cinéma Quai d’Ivry, 5, Rue François Mitterrand, Ivry-sur-Seine.
Bus 325 : arrêt Bruneseau.
Métro Ligne 14 ou RER C : Station Bibliothéque François Mitterrand puis Bus 325
Bus 125 : arrêt Pont d’Ivry-Rive gauche, puis Bus 325
Horaires: 20h00-23h00

 

Plan d’accès


Agrandir le plan

Réseaux sociaux
  • Facebook
  • Twitter
(Aucun vote pour le moment)

Tags :

Une réponse à “Réunion de clôture du 14 décembre : quels enseignements tirer du débat ?”

  1. Commegrain Philippe Commegrain Philippe dit :

    Pour ce qui concerne l’idée de faire un débat public sur le sujet je l’approuve et la soutien encore faut-il que les moyens soient à la hauteur de l’enjeu que la démarche s’appuie sur un contenu transparent accessible intellectuellement et techniquement aux citoyens à qui ont demandent de s’exprimer sur ce sujet. Je me suis vite rendu compte que je n’avais pas les compétences pour m’exprimer sur le sujet et j’ai donc décider de participer à un maximum de réunions que vous avez proposées. A mon grand étonnement je n’étais pas le seul et même les intervenants car tout le monde découvrait des informations et apprenait des choses qui parfois fâchaient. Certains et moi le premier regrette le manque de transparence de certains intervenants, les contradictions dans les conclusions (santé), ou la rétention d’informations de la part du syctom (endettement). Il m’est apparu clairement que l’incinération des déchets est plus lié à sa capacité de produire de l’énergie pour du chauffage qu’à promouvoir une technique « écologique » de traitement des déchets.
    Au premier rendez vous à Ivry je me rappel très bien qu’il était question de diminuer la capacité de traitement de cette usine.
    Deuxième problème les normes, tout le monde sait qu’une norme n’est pas la pour prévenir la santé mais plutôt un danger. Les normes évoluent en fonctions de paramètres divers et variés en fonction du vieillissement de la structure, de l’évolution de son environnement et elles ont un coût, quelles seront les normes dans 10 ans?
    Je ne pense pas qu’il y est de pollution plus ou moins dangereuse pour la santé surtout quand le principe de précaution n’est même pas évoqué ni pris en compte par les décideurs.
    Pour moi les questions centrales sont comment arriver à diminuer une capacité de traitement alors que l’on va automatiquement vers une augmentation de la production de ceux-ci. Comment peut il y avoir une compatibilité entre une usine qui pollue et des habitations, une école maternelle et primaire, des bureaux avec plus de 1000 personnes qui travaillent.
    Alors je me suis rappeler l’adage de bon sens « A l’impossible nul n’est tenu ». En conclusion je demande la prolongation des débats le temps que la population se sente plus concerné par la question. que le syctom nous donne les moyens humains et financiers (on a parlé d’un budget pour cela). De cette réponse dépendra de la crédibilité du syctom et mettra en lumière la véritable forêt qui se cache derrière le syctom.
    J’aimerais que mon avis soit publié.